VTT dans la région dracénoise

Pneu-Michelin-RockR-2Michelin avait disparu pendant un moment du marché des pneus de VTT orientés descente et enduro. Ils reviennent avec une gamme sympathique qui est a priori bien appréciée des riders en usage Enduro.

Pour ne pas mourrir idiot j’ai donc voulu tester le Rock 2R en version double ply pour mettre sur mon Enduro lorsque je vais en station.

Le pneu ne pése pas trop lourd pour un double ply, un peu plus de 1Kg soit envrion 200 grammes de moins qu’un Maxxis double ply de même taille. On le trouve également dans les 35€ en gomme Gum-X adaptée a un montage arriere. Le pneu se monte en tubeless sans problemes.

Le profil du pneu est adapté au sol plutot sec avec une bande roulement qui favorise un rendement pas trop mauvais.

A l’usage le pneu a un bon grip et n’est pas trop une enclume tirer. C’est donc une bonne suprise de ce coté la. le taux d’usure du pneu est également trés raisonnable pour un montage arrire en gomme Gum-X.

En terrain vraiment cassant et en usage descente, la double nappe de chez Michelin n’est pas aussi resistante que celle de Maxxis. J’ai fait 2 trous en meme temps sur la bande de roulement et sur le flanc, seulement espacé de 2 cms environ au même moment.

Il est vrai que le terrain de la Mouliere dans le 06 est particulierement difficile pour les pneus mais la crevaison en double ply Maxxis est trés rare alors qu’il ne m’a fallu que 6 journées la haut avant de faire des beaux trous dans le pneu.

En conclusion, cette version est un poil lourde pour un usage Enduro pur et un peu trop fragile pour un usage descente en terrain très agressif. Par contre dans des bike parks moins agressifs du point de vue rocher, sa résistance devrait être très bonne.

 

Update:

Le pneu m’a suivi pendant mon séjour au Canada l’été dernier. Il a donc résisté à 14 jours dont 3.5 jours en Bike Park (Sun Peaks et Whistler). Pas de crevaisons de tout le séjour n’a été déplorée. Le pneu était par contre rincé du point de vue usure à la fin du trip.

 

Commencal Ramones 20
Lorsqu’il s’agit de mettre nos petits bouts au VTT, la première question est de trouver du matériel adapté à leur besoin. Or si niveau vélo adulte on trouve pléthore de VTT optimisés et aboutis dans toutes les disciplines on ne peux hélas pas dire la même chose des vélos pour enfant surtout dans la catégorie 20 pouces.

La plupart des vélos que l’on trouve sur le marché pésent litérallement un ane mort (souvent plus de 12 Kgs pour des enfants qui en pésent une vingtaine), ont des changements de vitesse bien trop durs pour leur force de poignet, sans parler des freins dont les leviers sont tout sauf ergonomiques pour leur petite main. Et je passe bien sur sur la géométrie pas vraiment adaptée non plus et sur les pseudos fourches qui ont besoin d’un poids d’adulte pour daigner s’enfoncer de quelques centimétres.

commencal_2
Du coup trouver un vélo adapté à nos petits bouts n’est pas forcement facile. Aprés avoir pas mal cherché, je suis tombé sur un Commencal Ramones 20 pouces d’occasion. Le VTT est equipé de freins adaptés à leurs petites main (et qui freinent bien en plus), un moyeu SRAM automatique avec 2 vitesses intégrés donc pas de soucis de changement de vitesse et d’une fourche qui bouge vraiment avec leur poids.

En plus de cela, la géometrie est vraiment adaptée avec un slopping bien prononcé qui accomode bien les petits gabarits, un angle de chasse à 69° qui donne de la stabilité et des pneus en 2.1 qui permettent de rouler avec peu de pression pour donner un meilleur confort et un meilleur grip.

En tout cas, la prise de main a été immédiate et les progrés réalisés avec ce vélo sont spectaculaires. On a pu tester tout ca sur les pistes vertes (qui sont plus des bleue que des vertes) et quelques sections de bleue à la station de la Moulière dans le 06. Autant dire que les nombreux cailloux et le niveau technique élevé de station font progresser les enfants à vitesse grand V.

Conclusion:

Pour les kids, comme pour les adultes, un bon vélo fait bel et bien une grosse différence. Même si la fourche est basique (pas de gestion hydraulique) elle a le merite d’encaisser un peu les plus gros chocs. Mais le plus gros plus, c’est clairement une bonne géométrie, un poids contenu et des freins adaptés a leur morphologie, d’autant plus que en Bike park, les freins sont un élément assez crucial.

Ce modele se fait toujours mais equipé differemment, le nouveau modele a une fourche différente et un ensemble cassette et derailleur classique. Dommage que ce modele ne se fasse plus car c’est une excellente base a mon sens pour faire du bike park. La simplicité avec l’abscence de derailleur mais quand meme 2 vitesses et une fourche.

En mettant un peu plus cher (environ 600€), le Commencal Meta HT en 20 pouces commence quand à lui a être plus serieux avec un groupe X5, une fourche avec 50mm de débatement et des freins a disque hydraulique.

 

Squirt_BottleLa lubrification de la chaine est primordiale pour garder une transmission en bon état et pour assurer un bon passage de vitesse.

Or le probleme de la plupart des lubrifiant c’est qu’ils ont tendance à accrocher la poussiere et tout ce qui traine. Du coup, vive la chaine noire et les nettoyages de cette derniere aprés chaque sortie. En sortant son vélo 3 fois par semaine, ca commence à faire beaucoup de temps de passer à maintenir sa chaine en état et surtout propre.

Du coup, j’ai voulu essayer le lubrifiant Squirt a base de cire liquide qui est censé laisser une chaine propre et durer plus longtemps que les lubrifiants traditionnels.

Seule condition, il faut au préalable degraisser sa chaine. Ce qui, au final,  n’est pas une mince affaire. J’ai su a postériori que la meilleure façon de le faire est de mettre sa chaine dans de l’eau bouillante. La chaleur dissout la graisse qui remonte a la surface.

Bref, une fois cette opéaryion terminée, il suffit d’appliquer le lubrifiant comme n’importe quel autre et le laisser secher. La chaine devient alors completement sèche au toucher. Il ne reste plus qu’a aller rider pour tester le tout.

 

Ca marche!

Et oui, la pub n’est pas mensongére, la lubrification est belle et bien la et surtout la chaine ne devient pas noire et pleine de saletée. Quand à la durée de vie, je fais en moyenne 3 sorties entre chaque lubrification. Par contre maintenant rien de plus simple, il suffit d’en rajouter sur la chaine, rien à nettoyer ni a essuyer. Le gain de temps sur l’entretien de la chaine est considérable.

Assez etonnant également lors d’une sortie boueuse ou la chaine s’etait chargée de boue lors d’un passage j’ai eu la suprise de voir qu’aprés quelques kilométres elle s’etait debarassée de la boue et était alors presque entierement propre. Le pouvoir de lubrification avait un peu diminué mais nettement moins qu’avec une huile traditionelle. Le nettoyage apres a été egalement nettement plus simple.

 

Et le coût dans tout ça:

Un bidon d’environ 120ml se truve dans les 11e sur le net. En 7 mois de roulage a raison d’une moyenne de 3 fois par semaine, j’ai du utiliser environ 1/3 du flacon. Donc , en plus c’est vraiement économique!

 

Conclusion:

Un produit que je recommende fortement et honnetement, je ne sais pas comment je faisais avant. le Squirt, c’est l’assurance de ne plus passer du temps à nettoyer sa chaine aprés chaque sortie et pour une fois on peux dire que la publicité n’est pas mensongére.

 

 

 

 

TF-heatmap

Trailforks vient  d’ajouter une nouvelle fonctionnalité à savoir la Heatmap (les traces les plus roulées) spécialisée dans le VTT. C’est une convergence des données venant de Strava mais qui ne garde que les sorties de type VTT (et non pas route et VTT) et qui exclu également les sentiers marqués comme secrets dans Trailforks.

C’est tout beau et tout neuf et c’est disponible ici: http://www.trailforks.com/ridelog/heatmap/

zazou2016-2

Ce 3 Avril 2016 avait lieu la première édition de la Zazou bike 2016. Une course d’enduro située à Entrevaux avec au programme 3 spéciales pour un D- total de 1900m et un D+ de 1400m.

Le départ s’est fait sous une trés fine bruine (pas de quoi se mouiller de toute façon) qui a heureusement bien vite disparue durant la premiere liaison qui se faisait tranquillement sur route.

Première spéciale trés roulante, rapide avec quelques cailloux depassant du sentier mouillés et qui glissaient. Du coup, a haute vitesse sans connaitre avec des cailloux qui glissent, niveau confiance c’etait pas l’idéal. Bref une longue spéciale d’environ 10min sans réelles difficultés techniques hormis la vitesse et avec trés peu de pédalage.

Zazou
Seconde liaison nettement plus longue. 1h30 de grimpette principalement sur piste avec quelques passages bien raides. Le ravito en haut de la liaison était le bienvenue.

La SP2 durait a peu prés le meme temps que la première soit une bonne dizaine de minute. Par contre c’est nettement plus technique, moins rapide, avec des épingles et des passages engagés avec des rochers mouillés de partout. Et au milieu une relance qui fait bien mal aux pattes et au cardio. Pour moi, ce sera la plus belle spéciale du WE avec les passages un peu engagés et techniques.

Citadelle
Troisième liaison: 50min de poussage de vélo. D’abord pour monter à la citadelle d’Entrevaux puis ensuite sur un sentier qui est trop raide pour monter sur le vélo sans se cramer. Seuls les VAE passeront tout sur le vélo.

La derniere spéciale sera la plus courte de la journée avec un temps de course d’environ 5min. c’est plus raide, ca tourne dans tous les sens, peu de cailloux et pleins d’epingles a la fin dont certaines sont bien bien serrées. Malgrés la pente moyenne, on n’aura pas eu l’impression d’être sur les freins de haut en bas ce qui est plutôt positif. Par contre les 50 minutes de poussage se descendrons en seulement 5min… Ca fait court.

Puis a l’arrivée ce sera pasta party et surtout remontée en navette prévues par l’organisation (c’est top) pour récuperer les voitures laissées au point de départ

 

En conclusion cette première édition de la Zazou Bike était une vrai réussite tant du point du vue organisation que du point de vue parcours. On pourra également souligner la bonne idée des organisateurs d’avoir choisi de faire un aprcours qui restait abordable physiquement (1400m de D+) au plus grand nombre sans tomber dans la course au toujours plus de D+

Bref pour ma part à refaire sans hésiter!